Bienvenue sur le forum de Blabla's Story V2 ! Ici, vous pouvez discuter des créations du fan site, ouvrir des topics de créations écrites, proposer des créations au BBL Story Club et bien plus encore ! Amusez-vous bien ;) !
 
AccueilCalendrierSite FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Histoire] La légende de Blablaland

Aller en bas 
AuteurMessage
Pixsid
Admin
avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon pc

MessageSujet: [Histoire] La légende de Blablaland   Jeu 2 Fév - 13:17


Le Blabla Légendaire,

C’était un grand aventurier,
Courageux et bon cavalier,
Accompagné d’une araignée,
Rien ne le faisait reculer,

Nul ne connaissait son vrai nom,
Il n’en faisait jamais mention,
Mais à travers toutes les chansons,
Il acquit cette appellation,

Le Blabla Légendaire,

Un jour il partit vers d’autres terres,
En quête du plus grand des mystères,
Jurant qu’il reviendrait prospère,
De ces riches et lointaines frontières,

Mais quand il passa l’Antre de Feu,
On ne revit jamais ses yeux,
Il était sans doute dans les Cieux,
Contant ses exploits au bon Dieu,

Le Blabla Légendaire,

Cet air, populaire à travers les trois Univers de Blablaland, était couramment chanté par les Blablas qui rêvaient de se lancer dans l’aventure et l’inconnu.
Taille-Crayon, un petit dessinateur vivant dans les paisibles et monotones Plaines Flottantes, en faisait partie.
Celui-ci avait toujours rêvé de devenir un grand BlablArcher, Ninja ou même Pirate.
Mais le destin en avait décidé autrement car à sa naissance il n’avait hérité que d’un simple crayon, ce qui faisait de lui le dessinateur du coin.
Seulement, Taille-Crayon ne dessinait jamais, il n’aimait pas dessiner.
Les seules fois qu’il utilisait son crayon, c’était pour écrire des histoires d’aventures qu’il espérait tant réaliser.
Porte-Plume, son amie diplômée de l’Université de Littérature de Blablaland, était la seule à s’intéresser à ses écrits.
Un jour, celle-ci lui proposa d’écrire un conte pour son magazine littéraire.
Sans hésiter, Taille-Crayon accepta cette offre qui allait peut-être lui permettre de révéler son talent à un bon nombre de lecteurs.
Il prit son crayon et s’installa dans l’herbe, une feuille de papier à la main, prêt à écrire des pages et des pages d’une histoire qui le rendrait célèbre.
Mais avant qu’il n’ait commencé, une fatalité lui vint à l’esprit : Il n’avait plus d’inspiration!
Le syndrome de la page blanche, le cauchemar de tout les écrivains.
Il lui fallait à tout prix trouver de l’inspiration!
Taille-Crayon espéra alors qu’il allait trouver celle-ci en se contentant de regarder autour de lui.
Pensif, il se mit à contempler le paysage.
Tout en admirant le merveilleux Cristal Rouge qui se dressait fièrement à l’horizon, il se dit « Si seulement j’avais autant d’inspiration que Yova. Il doit en avoir beaucoup pour créer de si belles choses. »
C’est à ce moment précis que les choses s’éclairèrent dans son esprit.
« Yova! Mais bien sûr! Il sait sûrement comment en avoir. Il faut que j’aille le lui demander. »
Le hic, c’est qu’aucun Blabla n’avait eu le privilège de rencontrer le fameux Yova depuis l’existence même de Blablaland.
La légende prétendait que celui-ci demeurait constamment dans son laboratoire, dont l’emplacement était inconnu de tous.
Mais cela ne découragea nullement Taille-Crayon car il connaissait un endroit où toutes sortes d’informations circulaient sur toutes sortes de sujets : l’Irwish!
Si il y avait bien un lieu où il pouvait espérer trouver des informations sur le chemin à emprunter pour aller au labo, c’était là.
Sans perdre une seconde, il partit au trot vers la fameuse taverne.
Depuis que le Blabla Légendaire avait retrouvé les clés de l’Irwish, ce dernier était devenu le lieu le plus animé de Blablaland.
Il y circulaient beaucoup de ragots et de rumeurs.
Lorsque Taille-Crayon entra dans l’établissement, tout le monde le dévisagea de la tête au pieds.
En effet, il était peu courant de voir un dessinateur dans ce pub, ce dernier étant souvent squatté par des émos, toy’z ou pirates.
Un chevalier s’avança alors vers lui.
-Que viens-tu faire ici? lui demanda-t-il.
-Je cherche des informations sur la route à prendre pour me rendre au laboratoire de Yova. répondit Taille-Crayon.
Le chevalier éclata de rire, tout comme le reste de l’assemblée.
-Mon pauvre petit, personne n’a jamais trouvé ce labo’ et ce n’est certainement pas un nabot comme toi qui y parviendra. Retourne dessiner des fleurs!
Les rires éclatèrent de plus belles.
Offensé, le petit dessinateur dégaina son crayon et le pointa vers le chevalier.
-On ne t’as jamais dit qu’il ne fallait jamais se fier aux apparences? dit Taille-Crayon.
-On ne t’as jamais dit que tu étais fou? Sais-tu qui je suis? Je suis le Chevalier Noir! Et personne ne peut me vaincre!
Dans un cri de rage, il frappa Taille-Crayon de son épée qui retomba quelques mètres plus loin.
Le Chevalier Noir s’avança alors vers lui pour lui porter le coup de grâce.
Mais heureusement, le dessinateur eut une brillante idée.
Il fit rouler son crayon aux pieds du chevalier qui trébucha dessus, retombant lourdement au sol.
Dans sa chute il lâcha son épée et cette dernière gisait à présent à quelques mètres de Taille-Crayon.
Celui-ci se précipita dessus pour ensuite aller menacer le chevalier, encore à terre.Voyant sa propre lame pointée à quelques centimètres de sa tête, celui parvint à articuler « Pi..Pitié.. »
Dès l’instant où il eut prononcé ce mot, des applaudissements éclatèrent dans toute la taverne.
Quelqu’un avait enfin vaincu le Chevalier Noir!
Finalement Taille-Crayon avait eut raison : Il ne faut jamais se fier aux apparences.
-Donne-moi une raison de ne pas le faire! lui susurra le dessinateur.
-J’ai des informations sur le labo’ de Yova.
Ainsi, le Chevalier Noir lui dit tout ce qu’il savait à propos du chemin à emprunter.
-Selon la rumeur, le labo’ de Yova était le dernier objectif du Blabla Légendaire, lui aussi voulait le trouver. Mais il n’en est jamais revenu. Personne ne sait si il l’a trouvé ou non. Par contre ce qui est sur, c’est qu’il faut passer par l’Antre de Feu! En effet, réfère-toi à ce ver de l’hymne du Blabla Légendaire : « Mais quand il passa l’Antre de Feu, »
Taille-Crayon dut reconnaître qu’il avait raison.
Il lui faudrait donc partir pour l’Antre de Feu, là où personne n’osait aller!
Le lendemain, le dessinateur partit vers le lieu où le Blabla Légendaire avait échoué.
Il avait peu de chances de s’en sortir, il le savait.
Mais le proverbe suivant l’encouragea à continuer : Qui ne risque rien n’a rien.
Et des risques il allait en rencontrer, beaucoup d’ailleurs.
Après quelques secondes d’hésitation, il entra enfin dans les sous-sols de la tour céleste pour descendre en direction de l’Antre. Ignorant ce qui l’y attendait …


Le Chevalier Noir avait subit une importante humiliation de la part de Taille-Crayon lors de leur duel à l’Irwish.
Sa réputation, qu’il avait mit tant d’années à construire, était désormais au plus bas et il en était conscient.
Jadis débordant de fierté, il était maintenant rongé par la haine.
Il fallait qu’il se venge et surtout, il fallait qu’il tue ce dessinateur arrogant pour sauver son honneur!
Seulement, Taille-Crayon était à l’Antre de Feu maintenant, il était trop dangereux pour le Chevalier Noir de s’y rendre seul.
Il lui fallait trouver des acolytes !
Le cœur emplit de rage, il se mit en route vers la Zone 52, le repère des frères Toy’z.
L’air était insoutenable, le décor terrifiant et de dangereux torrents de lave coulaient un peu partout.
L’Antre de Feu était exactement l’environnement hostile que Taille-Crayon s’était imaginé.
Il en venait à regretter la quiétude des Plaines Flottantes mais il était trop tard pour reculer, pas si près du but!
Au loin il aperçut une entrée en forme de gueule de dragon entourée de deux flambeaux.
C’était sans doute par là qu’il fallait se rendre pour atteindre le labo de Yova.
Motivé, il s’y rendit en courant, sans se soucier des flaques de magma en fusion dans lesquelles il risquait de tomber.
Une fois arrivé au seuil, il s’aperçut qu’il n’était plus seul, un chevalier sans tête ainsi qu’une énorme araignée se tenaient entre lui et l’entrée.
Les trois frères Toy’z étaient les terreurs de la Zone 52 et de vieux amis du Chevalier Noir.
Lorsque celui-ci arriva près d’eux, l’ainé, Toy Story, s’adressa à lui :

-Mais qui voilà? Le Chevalier Noir! Tu viens nous raconter tes derniers exploits de l’Irwish ?!
Les deux autres frères, Toy Story 2 et Toy Story 3, rirent aux éclats.
-J’ai l’intention de me venger! Mais j’aurais besoin de votre aide, c’est pour ça que je suis venu!
-Pourquoi t’aiderions-nous? Depuis ce qu’il s’est passé à l’Irwish ta compagnie nous fait honte à présent, tout Blablaland en parle, de la Zone 52 à Blahiti.
-En échange je vous aiderai à chasser les émos de votre territoire.
-Inutile, Toy Story 3 a récemment installé un Lazeroïd un peu plus loin, je dois avouer qu’il nous est d’une grande utilité contre ces parasites.
-Alors propose-moi un prix!
-Si je t’aide, tu devras alors reconnaître notre autorité sur l’Irwish.
Le Chevalier Noir hésita un instant, l’Irwish était le seul lieu sur Blablaland où il jouissait d’une autorité totale… Du moins, jusqu’à ce que Taille-Crayon soit venu l’y défier.
-C’est d’accord… finit-il par accepter.
-Parfait! Et où se trouve ton ami le dessinateur?
-Il est partit à l’Antre de Feu.
Taille-Crayon s’approcha sans crainte de l’inquiétant chevalier sans tête et lui demanda :
-Qui êtes-vous? Vous cherchez vous aussi le laboratoire de Yova?
-Tu ignores qui je suis?! Dit-il avant soupirer profondément.
-Honnêtement, oui.
-Jadis, j’étais le plus grand aventurier de Blablaland. C’est moi qui ai trouvé les clés de l’Irwish. C’est également moi qui ai vaincu le plus terrible des robots lors d’un duel épique, à l’issue duquel il s’est retrouvé immergé. Sans oublier que c’est aussi moi qui ai découvert l’Univers Légende, qui porte aujourd’hui mon nom.
-Vous êtes le Blabla Légendaire!
-J’étais… A présent je ne suis plus qu’une cadavre qui ère sans but dans cette antre damnée.
-Que vous est-il arrivé?
-Lorsque je suis arrivé au laboratoire de Yova, j’ai sommé celui-ci de créer des maps à mon effigie, me faire Modérateur et décupler mes XP. Il m’a alors dit que je n’avais pas l’attitude d’un blabla correct et qu’il valait mieux pour moi que je rebrousse chemin. Humilié, je me suis énervé et j’ai tenté de m’en prendre à lui. Depuis, il m’a alors condamné à hanter l’Antre de Feu sous cette forme monstrueuse.
-Quand je verrais Yova, j’essayerai de le convaincre de vous pardonner.
-Ahahah! Non tu n’iras pas voir Yova! Crois-tu que je vais te laisser aller jusqu’à son laboratoire?
-Pourquoi pas?
-Imbécile! Comme si j’allais donner l’occasion à un minable dessinateur comme toi de réussir là où j’ai échoué. Je ne laisserai jamais personne atteindre le laboratoire de Yova, personne !! Spider Cochon, occupe-toi de cet avorton !
L’araignée se dirigea alors vers Taille-Crayon, celui-ci essaya de d’échapper mais il ne fut pas assez rapide.
Il sentit son dard s’enfoncer dans son corps avant de sombrer dans l’inconscience.
Lorsqu’il se réveilla, Taille-Crayon vit qu’il était enfermé dans un cage en pierre et a en jugé par la chaleur et l’odeur de souffre, il était toujours dans l’Antre de Feu.
Alors qu’il réfléchissait à un plan d’évasion, des voix attirèrent son attention.
Un groupe de trois Toy’z venait dans sa direction.
-Eh! Aidez-moi à sortir! S’il vous plaît!
A sa grande surprise, les Toy’z éclatèrent de rire.
-Bon on a assez rit, fit l’ainé, tuons-le!
Les Toy’z se placèrent alors en-dessus de la cage et se chargèrent d’énergie afin de créer des colonnes de feu.
Taille-Crayon était paniqué, le bruit du chargement d’énergie serait sans doute le dernier qu’il entendrait de sa vie.
Quelques secondes plus tard, trois colonnes de feu brisèrent la cage, cette dernière s’écroula sur le trio, causant instantanément leur mort.
Taille-Crayon, quant à lui, était sonné. Les colonnes l’avaient manqué de peu et il s’était fait mal lors de sa chute.
Il ne comprenaient toujours pas pourquoi ces Toy’z avaient voulu le tuer.
De toute façon il était trop tard pour le leur demander.
Maintenant qu’il était libre, il reprit son chemin vers l’entrée du laboratoire, déterminé à affronter le Blabla Légendaire et l’immonde Spider Cochon.
Alors qu’il traversait la passerelle hantée, Taille-Crayon croisa une vieille connaissance : le Chevalier Noir!
-C’est toi qui a envoyé ces Toy’z me tuer ! Comprit-il alors.
-Oui ! Mais puisque ces incapables n’y sont pas parvenus, je vais le faire moi-même!

Dans un cri de rage, il se rua sur le dessinateur, celui-ci esquiva son épée qui alla couper l’une des cordes de la passerelle.
Cette dernière pencha brusquement.
Déséquilibré, le Chevalier Noir tomba alors dans le lac de lave qui se situait juste en dessous.
Taille-Crayon, qui s’était accroché, parvint non sans peine de l’autre coté en se déplaçant avec la plus grande prudence qui soit. L’entrée n’était plus très loin.
Lorsqu’il y arriva, le Blabla Légendaire fut surprit de le revoir.

-Toi?! Comment as-tu fait pour t’échapper?
-Oh… Longue histoire. ironisa le dessinateur.
-Ton histoire est terminée! Je vais t’anéantir! Spider Cochon atta…
-IL SUFFIT !! fit une voix caverneuse.
-Yova… siffla le Blabla Légendaire.
Le Créateur sortit alors de l’entrée, il se tenait à présent en face du Blabla Légendaire et son araignée.
-Tu n’as pas honte de t’en prendre à ce Blabla uniquement parce qu’il a réussi là où tu as échoué ? Ta jalousie et ta soif de pouvoir t’ont définitivement perdu. Je ne veux plus te voir !
A ces mots, une cage se forma autour du Blabla Légendaire, celui-ci disparut par la suite et son araignée y comprit. Yova venait de les envoyer en prison à tout jamais.
Il se tourna alors vers Taille-Crayon. -Bonjour courageux Blabla, je t’en prie, entre.
Une fois à l’intérieur, Taille-Crayon avait expliqué les raisons de sa venue à Yova.
Une fois eût-il terminé son récit que le créateur lui répondit.
-Tu veux savoir comment trouver de l’inspiration? Eh bien sache que cette inspiration se trouve en chacun de nous, il nous faut regarder en soi pour la trouver. Évidemment ceux qui n’ont qu’une vie monotone et sans histoire n’ont rien à raconter, ce qui n’est pas ton cas. Ne penses-tu pas que ta quête jusqu’à mon laboratoire a le mérite d’être racontée? Moi si. De plus, je suis certain qu’elle intéressera beaucoup de Blablas.
Taille-Crayon dut reconnaitre qu’il avait raison.
Désormais, il avait son sujet pour son histoire et c’est la tête remplie d’inspiration qu’il revint vers les Plaines Flottantes, déterminé à écrire une très belle histoire comme Porte-Plume les aimait.

Que pensez-vous de cette histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blablasstory.blogspot.com/
 
[Histoire] La légende de Blablaland
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mobydick, Histoire & Légende.
» Mobydick, Histoire & Légende.
» Avatar Livre IV : La Légende de Korra
» HISTOIRE D'AVALON
» "Comment devenir une Légende" par Deag Jörgan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blabla's Story  :: Coin des créations :: Histoire et Nouvelle-
Sauter vers: